SOUS-MARIN DORIS


La DORIS devant L'Atelier Militaire de Torpille à TOULON.

En Mai 1968, tout un symbole, j’embarquais avec grand soulagement à bord de la Doris. Après une période de disette qui avait duré deux mois, je reprenais enfin du service.

Ce sous marin était placé sous le commandement du Lieutenant de Vaisseau MIGUET et le Commandant en second était le Lieutenant de Vaisseau LAUGA.

 Je garde un agréable souvenir de mon passage sur la Doris. L’équipage était expérimenté. J’ai appris énormément en peu de temps et je me suis aguerri. Je pense que ceci a joué un rôle primordial dans mon choix de poursuivre dans les 800 tonnes après l'ENSM. Et puis, il faut bien le reconnaître, c'était les plus beaux sous-marins de la flotte (cela n'engage que moi). De plus, je crois bien qu'ils n'ont jamais été égalés dans la pureté des lignes. Tout au moins jusqu'à ce qu'un ingénieur décide de modifier l'avant pour y mettre une espèce de boule informe. Pour moi, les beaux 800T resteront ceux d'origine.

         
Quelques photos de l'époque,  souvenir de ce passage (pour agrandir voir la Galerie de photos).

Ce bâtiment m'a servi de tremplin pour rebondir et accéder à l'École de Navigation Sous-Marine. J'ai eu le bonheur de faire escale à Ajaccio avec la "DORIS".

Une anecdote à ce sujet : Je me souviens lors de mon passage à Ajaccio, qu'il y avait eu une fusillade à la terrasse d'un café. Une fillette fût légèrement blessée, ses jours n'étaient pas en danger. Le lendemain de l'attentat, à l'hôpital sous son oreiller on trouva en dédommagement une importante somme d'argent. Cela, je me souviens, m'avait troublé, car jamais je n'avais entendu parlé d'un attentat dont les auteurs avaient des remords.