RETOUR

CHASSE HP

La chasse HP a deux buts :

1) Permettre le retour en surface en chassant plus ou moins d'air à très haute pression dans les ballasts afin de les vider pour donner une flottabilité suffisante afin d'ouvrir le panneau supérieur du sas dans le massif afin d'accéder en toute sécurité à la passerelle. L'officier de quart lance ensuite la procédure de chasse BP appelé "Vidange".

2) Donner au sous-marin un moyen de secours au cas où sa sécurité serait dangereusement compromise par une avarie grave ou une voie d'eau en chassant considérablement dans tous les ballasts. Pour s'alléger, il peut également vider les régleurs.

La chasse HP à grande immersion présente des inconvénients. L'expérience montre qu'un sous-marin remontant sans erre horizontale prend un mouvement oscillatoire transversal au delà d'une certaine vitesse ascensionnelle. Autrement dit, il remonte avec un mouvement de roulis qui va en s'amplifiant. Pour diminuer cet effet, il faut prendre le maximum de vitesse. En cas de voie d'eau importante, on chasse à pleine puissance sans trop se soucier de cet effet du à la flottabilité limite dangereuse. Des deux maux, on choisit le moindre... Reste à prier que nous atteignons la surface sans encombre, par exemple, un bâtiment de surface à l'aplomb du point de surface, ce qui vous l'avouerez serait le comble de la malchance... Mais dans ce cas, on ne choisit pas, on subit.